Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mark TWAIN - Les aventures de Tom Sawyer

Les parents nés avant 1980 auront peut-être connu un dessin animé détaillant les aventures de ce garnement qui « aime l'école, surtout quand elle est loin » et incarnerait l'esprit de liberté américain. Oui, mais... les souvenirs d'enfants sont-ils de bon conseil ?

Disons-le tout de suite, l'auteur se prémunit dans la préface contre d'éventuels lecteurs grincheux en les renvoyant à leurs souvenirs d'enfance pour ne pas juger trop sévèrement Tom. Principe de morale relativiste qui entre bien en matière.

Les aventures de Tom Sawyer nous exposent donc par le menu comment un jeune garçon élevé par sa tante n'écoute jamais ses conseils, évite les obligations et punitions en s'échappant en courant ou en mentant, en faisant faire ses corvées par les autres, redoute l'école religieuse du dimanche encore plus que celle de la semaine... A aucun moment le lecteur ne peut avoir l'impression que Tom regrette sincèrement son comportement et cherche à s'en amender.

Il se met en danger en partant avec deux copains sur une île voisine pendant plusieurs jours « jouer les pirates ». Tous le croient mort noyé dans le fleuve, et il trouve particulièrement théâtral de refaire surface au beau milieu de l'office funèbre célébré pour eux. Il espionne des brigands en pleine nuit (eh oui, pourquoi resterait-il tranquillement dans sa chambre la nuit ?) et devient le témoin d'un meurtre. La dernière aventure le voit se perdre pendant plusieurs jours avec sa petite copine Becky dans une profonde caverne aux dédales interminables. Encore une fois ils sont crus morts et il revient comme une fleur un beau matin, très fier de s'en être sorti, mais se promettant de bien garder secrète la sortie de la caverne pour pouvoir y mener des actions de brigandage quand il sera plus grand. Faut-il préciser que le premier baiser de Tom et Becky avait été imposé de force à la petite dans les premiers chapitres de l'histoire, lui assénant comme argument que « tous les amoureux font cela » ?

Bref, Tom finit riche d'un trésor retrouvé dans la caverne, mais en aucune façon enrichi d'une quelconque vertu que ses aventures lui auraient enseignée... Le remords et l'honnêteté sont décidément absents de ce livre. Une dernière teinte générale : à aucun moment n'est signalé l'âge que peuvent bien avoir les enfants... on peut supposer plus de 10... mais 12, 14 ? davantage ? Avouons que cela colore différemment le récit, en pire !

 

Écrire un commentaire

Optionnel