Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

spiritualité

  • Les petites vertus du foyer (4ème partie)

    La petite vertu de sincérité.

     

       Là où sévit le mensonge, il y a peut-être encore les apparences d'un foyer, mais les murs en sont lézardés et la ruine, hélas ! est prochaine. On ne peut pas s'aimer en dehors de la vérité, et, dans le langage de l'affection, le mensonge est ni plus ni moins une trahison. [...]

       La sincérité porte sur ce que nous pensons et sur ce que nous faisons. [...]

       La charité ne vous contraint pas à adopter une opinion que vous ne partagez point, elle veut seulement que vous ne blessiez pas les autres en émettant un avis différent du leur. [...]

       Il faut un fier courage pour ne pas accentuer ce qui nous met en valeur ou ne pas atténuer ce qui nous est défavorable. Mais grossir la vérité ou la rogner adroitement, c'est toujours l'altérer. [...]

       Enfin le silence peut, lui aussi, témoigner contre la vérité. [...] Si vous décidez que vos activités n'intéressent pas les autres ou qu'ils n'ont rien à y voir [...], vous créez à l'intérieur du foyer des zones femées où l'individualisme ronge peu à peu les liens de la communauté familiale. [...] L'heure n'est peut-être plus éloignée où ce silence favorisera la dissimulation de sentiments et d'actions [...]. Insensiblement on a franchi la pas, on est entré dans le mensonge.

     

     

    (Les petites vertus du foyer, Georges Chevrot)